English

Terres, lieux de vie et de travailasbl «  des tas confus », Anne Mortiaux artiste plasticienne 

Anne Mortiaux est artiste plasticienne qui vit
à Bruxelles. L’argile, l’eau, la terre et les lieux sont matériaux de recherche et de rencontre.
Elle développe depuis de nombreuses années une approche pédagogique avec tous les publics (installations, ateliers/chantiers collectifs).
Terres, lieux de vie et de travail est un projet évolutif et participatif qui propose à la fois d’activer
la mémoire du site, de questionner son histoire, son devenir et de stimuler l’imaginaire de la ville de demain, du vivre ensemble.

En première phase, elle s’installe sur une petite parcelle, une partie non nivelée et non aménagée. Elle invite ceux qui le souhaitent à en faire l’inventaire : pierres, briques, terres, végétaux… Un relevé des traces du passé et du présent pour une mémoire de la friche. Les éléments collectés seront également matières à transformer avec l’argile pour construire des mondes miniatures dans la friche. Un travail d’écriture accompagnera cette phase.

À l’automne, le projet se développera en dehors du site, dans les écoles et avec les anciens : travailler l’argile en racontant les souvenirs de ce qu’était Boch, en échangeant enfants, parents, anciens sur la question du travail, en modelant leurs images de demain, leurs rêves d’enfant, leurs questions, leurs désirs. Le projet reprendra sur la friche au printemps avec l’ouverture d’un atelier d’argile à ciel ouvert : terres, briques d’argile, bois pour la construction participative d’une maquette géante, d’une ville imaginaire, d’un feu, d’un four.

Pour ce projet, Anne Mortiaux s’entoure de partenaires et experts (architecte, géologue, botaniste) qui donnent du corps à sa démarche.
Le Centre Keramis a d’ores et déjà accepté d’accueillir certaines phases du projet et EKLA (Centre Dramatique pour l’Enfance et la Jeunesse) l’accompagnera dans ses activités dans les écoles.

Personnes ressources

  • Anne Mortiaux, porteuse du projet, plasticienne/scénographe/animatrice/enseignante
  • Noémie Pons-Rotbardt, architecte paysagiste et chercheuse en écologies urbaines à l’ULB, Laboratoire Interdisciplinaire en Études Urbaines
  • Gaëlle Clark, artiste, engagée dans divers projets singuliers, « citoyens » et dans la bibliothèque communale de livres d’artistes au CLA (Watermael-Boitsfort)
  • David Challier, géologue céramiste, association COMPASS à APT (Vaucluse)
  • Olivia Mortier, sculpteur céramiste, actuellement responsable de l’atelier à Keramis
  • Sophie Chenet, musicienne, comédienne, atelier d’écriture, compagnie Caméléon
  • François Chamaraux, physicien, naturaliste, musicien
  • Jean-François Pirson, auteur, artiste architecte, marcheur
  • Michel De Vischer, architecte associé du musée Keramis