English

Des rencontres riches en houblon !

Des rencontres riches en houblon !

L’effervescence est à son comble ce matin pour Pascal et ses partenaires. Il prépare le premier festival de/par/avec brasseurs amateurs de Belgique qui a lieu ce samedi sur la Friche Boch. La Recyclerie a prêté du matériel, la nourriture est préparée par l’éco-guinguette et l’OCCAUx 21 a donné un sérieux coup de main sur les lumières. Bref, la cohésion fonctionne à plein régime entre les projets de la Friche.

 Des rencontres riches en houblon !

 Avec, l’équipe de l’ASBL de la Bonneterie, Pascal milite pour la réimplantation de houblon local sur le territoire wallon. C’est là le coeur du projet Houblon from La Louvière pour Imaginez votre ville. Cet été, ils ont fait une première culture test de houblons cultivés et sauvages : “On a planté 12 variétés différentes. Sur base de nos observations, on a sélectionné les trois les plus robustes que l’on replantera l’année prochaine. Ce sont celles qui poussent le mieux par rapport au vent et au soleil, sachant que l’été a été particulier. De nombreux habitants sont passés voir, cela a donné de chouettes échanges.”

 Les expérimentations de cet été ont permis à la Bonneterie de mieux appréhender le terrain de la Friche : “On a, par exemple, compris que l’on devait adapter l’irrigation car le sol n’est pas idéal pour de la culture.”Apprendre à transformer les potentiels problèmes en solutions, c’est le défi de tous les projets d’occupation temporaire de la Friche !

 Après cette première étape, voici venue l’heure de célébrer la première expérimentation et de faire se rencontrer les passionnés du houblon avec l’événement de ce samedi “Pimp my brew”: “Les brasseurs amateurs peuvent venir en s’inscrivant. Cela coûte 15 euros. Dès 10 heures samedi, ils débarquent avec leur installation. Sur place, ils peuvent choisir les matières premières dans notre stock et brasser directement sur place. Une occasion unique de mise en réseau de savoirs et de connaissances : “C’est vraiment la rencontre qui est importante. Les partages de trucs et astuces. On est très content d’accueillir 8 équipes avec au total 40 personnes.”

 Pour les brasseurs, mais (surtout) pas que…

 L’expérience de samedi, comme l’ensemble du projet, est véritablement un laboratoire qui permet de créer un réseau fort entre citoyens : “Rencontrer d’autres brasseurs, échanger des techniques, fabriquer soi-même ses pièces via le Fablab, participer au concours de la meilleure recette, goûter des bières d’autres brasseries, les opportunités sont multiples !”

 Ce samedi, c’est aussi l’occasion de s’ouvrir plus largement à toutes les Louviéroises et tous les Louviérois intéressé.e.s par le projet : “Si tu ne sais pas brasser, peu importe ! Viens quand même, c’est gratuit et tu pourras déguster une sélection de belles bières d’un peu partout : Bruxelles, Région du Luxembourg, Alsace, Liège, Valenciennes, Lille. Il y aura aussi de la musique et de quoi manger. C’est un peu le salon de l’auto, mais avec des brasseries !”

 Vous ne savez pas pointer le bout de votre nez ce samedi à La Louvière ? Envoyez un mail à infobonneterie@gmail.comou allez à la rencontre de Pascal et de l’équipe de la Bonneterie dans leur QG. C’est un lieu inattendu et extraordinaire au coeur de Leuze-en-Hainaut. Il se présente comme “une boîte à outils” à la disposition des artistes et des citoyens à la recherche d’un lieu de répétition ou de résidence, un espace de location de matériels pour les travaux des particuliers, une salle de concert, de réunion ou d’ateliers. Bref, un lieu de tous les possibles.

 Les prochains mois s’annoncent passionnants

 Prochaines étapes dans la vie de la houblonnière louviéroise ? “Maintenant que l’on a réalisé la première culture-test de houblons, c’est le travail de recherche sur les houblons sauvages en agronomie qui va commencer. Le but est de développer une variété indigène louviéroise. Puis, on va construire une brasserie mobile sur remorque. Elle part du moulage de grain jusqu’au service de la bière.” 70 litres de créativité pour partager une bonne bière artisanale dès le printemps sur le site Boch.

 Et cela ne s’arrêtera pas là: “L’été prochain, on pourra tester sur la Friche une seconde culture de plus grande ampleur.” Et il y aura donc une deuxième édition du festival avec plus d’installations et de partages d’expériences passionnantes. Aussi, restez attentifs : au printemps prochain, un appel sera lancé aux citoyens qui désirent adopter un plant de houblon à domicile !

Did you like this? Share it!